C'est quoi les aînés ?

De 16 à 18 ans c'est la branche aînée appelée aussi BAU, vous trouverez ici des informations sur comment fonctionne cette branche de notre mouvement.



 
  31. Des unités d’équipes : la Croisée
 
La vie d’équipe reste omniprésente dans la vie d’un Aîné. Elle représente environ 80% de ses
activités d'Aîné.
Cependant il est important pour les Aînés de rencontrer d’autres jeunes du scoutisme unioniste :
pour échanger, s’entraider, faire un grand jeu, et tout simplement éviter de vivre en vase clos.
La route de chaque Aîné est donc parfois amenée à se mêler aux autres, à la croisée des chemins.
On appelle ainsi l’unité d’Aînés : la Croisée.
La Croisée se compose de plusieurs équipes  d’Aînés. Géographiquement la Croisée peut
recouvrir un groupe local (s’il y a au moins  2 équipes), 3 groupes locaux, un district ou une
région. Tout cela dépendra de l’organisation mise en place par la région.
La Croisée vit environ 3 week-ends dans l’année ou plus si les équipes ou les responsables le
souhaitent.
2. Des équipes de responsables pour chaque Croisée
 
Pourquoi des équipes de responsables ?
• Pour rompre la solitude du répondant, jusqu’alors seul adulte face à l’équipe.
• Pour assurer un tuilage entre les anciens et les nouveaux responsables.
• Pour échanger et partager.
• Pour profiter de la complémentarité et des compétences de chacun.
 
Comme dans une unité de branche cadette ou de branche moyenne, l’équipe de responsables
assure collectivement un ensemble de tâches, qu’elle peut se répartir comme elle le souhaite.
Suivant les ressources et le fonctionnement  de chaque Croisée une ou plusieurs personnes
peuvent cumuler une ou plusieurs fonctions.
Responsable d’unité
Il n’y en a qu’un. Il coordonne et anime l’équipe de responsables, s’assure de leur formation,
s’assure de la réalisation des week-ends de Croisée. D’une manière générale, il est garant de la
sécurité morale et affective des Aînés, et garant de l’application de la pédagogie du Mouvement
dans sa Croisée et durant les activités. C’est à lui de s’assurer que ces éléments sont en place.
Autres responsables
Ensuite, un certain nombre de tâches doivent être assurées :
• L’encadrement des équipes en 1ère étape : s’assurer que les activités se déroulent
correctement, (l’autonomie peut ne pas être encore très développée en 1ère étape), aider
l’équipe à faire des bilans réguliers, à s’organiser en lui proposant des outils pertinents,
lancer la progression personnelle.
• L’encadrement des projets en 2e
 étape : cela signifie suivre et accompagner l’équipe dans
la construction de son projet, la redynamiser lorsqu’elle en a besoin, etc.…
• L’encadrement des équipes en 3e
 étape : aider chacun à faire son bilan, à choisir son
compagnonnage, être un référent pour l’équipe
• L’encadrement des camps : avoir les diplômes requis pour être directeur de camp (licence
de camp ou BAFD).
 
Ces différentes fonctions sont rappelées dans le tableau ci-après.
 
 
 
  4  Resp. d’unité  Resp. du projet  Chef de camp  Resp. pédago
 
 
Profil
 
 
Avoir un engagement sur
la durée.
Avoir de l’expérience en
management d’équipe
Âge souhaité : 25-30 ans
Avoir 3 semaines de
vacances pour partir
avec une équipe et
un chef de camp.
Âge requis : 21 ans
Avoir 3 semaines de
vacances pour partir
avec une équipe.
 
Âge requis : 21 ans
Avoir déjà un peu
d’expérience en tant
que responsable
Aînés.
 
Âge requis : 21 ans
 
 
Formation
 
 
 
 
Week-end de Formation
national
 
Licence de camp
souhaitée
 
Week-end
pédago Cobra,
Formation liée au
projet (FOSOLI,
qualifs sportives…  )
 
 
 
Licence de camp
ou
BAFD
 
 
Week-end
pédago Cobra
 
Rôle du responsable aux Aînés
(valable pour tous les postes et  toutes les étapes)
Fille ou garçon, âgé d'au moins vingt et un ans, le responsable Aînés est un bénévole du
Mouvement, au même titre que les responsables louveteaux et éclaireurs.
 
Même si les fonctions sont différentes, chaque responsable assume les rôles suivants : 
 
Le responsable, référent et modèle
Qu'il le veuille ou non, le responsable représente un référent et un modèle pour les Aînés de
l'équipe, adolescents en recherche d'identité et adultes en devenir.
Le responsable, promoteur du Projet Educatif des EEUdF
Parce qu'il a choisi de s'engager aux EEUdF, les  actes et les paroles du responsable sont en
accord avec les valeurs et les options éducatives du Mouvement, définies dans le Projet éducatif
(P.E. mis dans le classeur d’engagement).
Il amène les Aînés à inscrire leur action dans le cadre de la Loi, qui propose des valeurs pour
l'équipe et des domaines de développement pour son projet.
Le responsable, garant de la sécurité et du respect de la réglementation
Conscient de sa responsabilité, le responsable veille à la sécurité des Aînés.
Par sa formation, il connaît ou sait rechercher les lois et règlements qui s'appliquent aux activités
de l'équipe, ainsi que les règles internes dont s'est doté le Mouvement.
Par son autorité, il amène les Aînés à respecter ces réglementations.
Le responsable, responsable des relations à l’intérieur de l’équipe
Par sa place privilégiée, le responsable aide les Aînés à établir entre eux des relations
harmonieuses et veille à ce que chacun trouve sa place dans l'équipe.
Dans les moments de conflits, il intervient comme médiateur en aidant l'équipe à trouver des
solutions pour résoudre ses problèmes.
Le responsable  formateur, accompagne l’équipe vers son autonomie
Sa tâche ne consiste pas à concevoir et à réaliser le projet pour les Aînés mais à accompagner et
à conseiller les Aînés. Par ses compétences, son expérience et sa perception de chaque membre
de l’équipe, le répondant va amener progressivement l’équipe vers son autonomie en partageant
son savoir, en orientant les Aînés vers des  personnes plus compétentes (des EEUdF ou en
dehors)…
Le responsable caution adulte vis à vis de l’extérieur (parents, institutions…)
Par son âge, le responsable bénéficie d’une écoute et d’une crédibilité plus importante vis-à-vis
des parents, institutions et divers organismes que l'équipe est amenée à rencontrer.
  53. Un parcours en 3 étapes : la Route
 
Les trois étapes permettent de structurer la vie de l’Aîné. Elles ont un ordre logique.
La durée de chaque étape n’est pas définie précisément puisque chaque équipe est différente et
avance à un rythme qui lui est propre.
 
 
 
 
1 ère
 étape : «  Fonder l’équipe
  sur des envies et des valeurs communes »
 
Durée indicative : de 4 mois à 1 an.
 
Les objectifs de cette étape sont :
Fonder l’équipe, c’est-à-dire :
- Définir les valeurs communes à l’équipe.
- Apprendre à se connaître, soi même et au sein de l’équipe.
- Apprendre à s’organiser en équipe.
 
Rôle du responsable lors cette étape
Pour que l’équipe soit capable de se coordonner efficacement, le responsable doit veiller à ce
que chaque Aîné ait un rôle à jouer. Le responsable est avant tout organisateur et formateur.
Dans un premier temps, c’est un rôle de dynamisation et de centralisation, proche de celui des
responsables de branche moyenne. Puis, au fur  et à mesure, il délègue l’animation aux Aînés
volontaires, ou bien à ceux et celles qui sont les plus à même de tenir ce rôle. Toutes les tâches
déléguées amèneront les Aînés vers davantage d’autonomie.
Dans la perspective des 2e
 et 3e
 étapes, le responsable accompagne chaque Aîné dans la
découverte et l’explicitation de ses motivations, des causes qu’il souhaite défendre, des injustices
qu’il dénonce, des valeurs auxquelles il adhère, de ses envies pour lui-même et pour groupe. Si
nécessaire, le responsable aide l’équipe dans  la mise en commun de ces idées, qui seront
décrites dans le Pacte de l’équipe.
 
 
Les moyens sont les suivants :
La Loi et la Promesse
Textes communs à toutes les équipes. 
Une nouvelle version de la Loi est en cours de rédaction avec une participation des Aînés du
Mouvement. Chacun sera sans doute sollicité dans cette démarche. Dans l’attente de la
finalisation, c’est le Défi qui joue le rôle de Loi. 
Un texte de Promesse est proposé (cf. le Carnet de Route). La Promesse permet de renouveler
ses engagements s’ils ont été faits aux Éclaireuses-Éclaireurs d’une manière plus ambitieuse,
personnalisée et enrichie par les expériences vécues depuis.
Rôle du responsable
Le responsable fait découvrir ces textes aux Aînés, afin qu’ils se les approprient, et que chacun
soit amené à prononcer sa Promesse.
  6Les temps passions
Chaque Aîné se positionne par rapport aux questions suivantes : Qu’est ce que j’aime ? Qu’est ce
que j’ai envie d’apprendre ? Qu’est ce que je  veux transmettre ? Ces réponses permettront de
construire les Temps Passions et le Pacte d’équipe. Ces Temps Passions ont un double objectif :
- Apprendre à s’organiser à travers la réalisation d’un mini projet ou d’une activité
- Faire partager au reste de l’équipe une de ses passions.
Chaque Aîné coordonne une activité destinée au  reste de l’équipe principalement (ou à la
Croisée s’il a envie) pour présenter un de ses hobbies.
 
Exemple : j’adore la photo. Je propose à l’équipe d’aller voir une expo de mon photographe
favori. Puis j’emmène l’équipe faire des photos dans les bois et en fin de sortie nous tirons nous-
mêmes les photos dans le labo que nous aurons installé dans nos locaux.
Autres exemples : partager ses goûts musicaux, réaliser un collage sur ce qui nous révolte, faire
découvrir un pays, organiser une randonnée en vélo, initier son équipe au théâtre ou au curling… 
 
Les différents temps passion doivent balayer les 5 éléments. En effet le scoutisme propose de se
développer dans toutes ses dimensions (son corps, sa personnalité, son sens pratique, sa relation
aux autres, sa spiritualité). Un temps passion pourra couvrir plusieurs de ces éléments.
Rôle du responsable
Ne pas hésiter à montrer l’exemple. Le responsable peut commencer à lancer la dynamique en
organisant le premier temps passion et inciter les Aînés à l’imiter. Autre possibilité : organiser
un temps passion pour aborder un domaine  de développement qui n’a pas été pris en charge par
les Aînés.
Les règles de vie
Les règles de vie sont  une référence commune pour l’équipe, qui peut évoluer dans le temps
suivant le projet et l’évolution de l’équipe.
Elles doivent refléter sincèrement les engagements de chacun et du groupe. Aussi devront-elles
être négociées en équipe
Rôle du responsable
Montrer l’intérêt d’y réfléchir et de les formaliser (ne pas avoir peur de dire que ça se fait en
équipe de responsables ou de formateurs) et proposer une méthode de construction si besoin.
Veiller qu’elles soient cohérentes avec l’éthique unioniste (Droit des Participants aux Activités
Unionistes, Paradis Artificiels) rédigées, acceptées et appliquées par tous. Ne pas hésiter à les
rappeler de temps en temps si besoin est.
Les activités d’équipe et de Croisée
Toute activité, même la plus petite réunion, demande un minimum d’organisation si elle veut
être efficace. Les activités sont riches et variées (réunion, sortie, week-end campisme, moment
spi, grand jeu, mini camp, ….)
Rôle du responsable
Il faut prendre chaque activité comme un mini projet. Au début il faut aider les Aînés notamment
à faire un bilan de ce qui a été réussi et de ce qui a moins marché. Il est important de mettre en
valeur la progression de chacun. Il faut aussi veiller à ce  que chacun soit acteur dans les
activités en bref le responsable veillera à ce que chacun puisse avoir une place dans l’équipe et
fera attention à la répartition de la charge de travail de chacun. 
  7Le service
Il fait partie intégrante du scoutisme. Comme un Temps Passion, il peut être vécu comme un
mini-projet formateur. Dans la 1ère
 étape, le service peut prendre la forme d’un Temps Passions,
d’une activité de Croisée ou d’une activité organisée par l’équipe.
Rôle du responsable
Il amène les Aînés à réfléchir sur le service, sur les motivations de chacun  et le choix de l’action
(impact sur les bénéficiaires et les réalisateurs, implication de chacun, suites éventuelles,
relations avec les bénéficiaires, etc.…). 
Fin de l’étape : le Pacte
Lors d’un mini camp, l’équipe d’Aînés rédigera son Pacte d’équipe, texte fondateur de l’équipe.
Ce texte explicite :
• Ses valeurs : ce pourquoi l’équipe est prête à se mobiliser
• Ses révoltes : ce qu’elle dénonce et veut changer
• Ses rêves et ses envies mais aussi ce qu’elle ne souhaite pas faire.
Il est indispensable que ces éléments soient clarifiés afin que l’équipe puisse enchaîner sur la
2ème
 étape en mettant toutes les chances de son côté. Le Pacte d’équipe est le jalon indispensable
pour franchir la première étape.
 
 
2 e
 étape : « Bâtir un projet »
 
Durée indicative : de 6 mois à 2 ans.
 
L’objectif de cette étape est :
• Passer des convictions à l’action
 
Il n’y a pas de projet type ; l’international et la solidarité ne SONT PAS obligatoires.
L’important est que les Aînés réalisent le  projet qui correspond à leurs ambitions et
expérimentent la démarche de projet. Cette démarche nécessite d’acquérir :
- Capacité d’analyse : dresser un état des lieux sincère, effectuer un bilan lucide.
- Capacité d’action : se donner les moyens de réaliser ses rêves ! Développer des actions au
service de ses choix et de ses convictions.
- Capacité d’organisation : répartir les tâches à effectuer dans le temps et entre les
participants, établir et suivre son budget, gérer son temps.
- Capacité de prise de décision : un projet implique que le groupe effectue des choix selon
des modalités appropriées (consensus, majorité, imposition).
- Capacité de réaction : réajuster en temps voulu un projet en fonctions des aléas.
- Ténacité et abnégation : les écueils seront multiples ; il est nécessaire de ne pas se
décourager au premier obstacle.
Rôle du responsable dans cette étape
Il doit accompagner les Aînés dans la réalisation de leur projet. Il doit déléguer tout ce qui peut
l’être compte tenu de l’autonomie de l’équipe. Si certaines tâches sont encore trop complexes,
c'est à lui de les assumer et de former les Aînés. Il est accompagnateur et formateur mais parfois
directif pour favoriser l'avancement du projet.  Il doit également s’assurer que tous les
éléments/outils indispensables à la construction d’un projet sont connus et utilisés des Aînés
(budget, planning, etc.) Toute la difficulté de son rôle est d’arbitrer entre « Je fais sinon le projet
n’avancera pas » et « Je laisse faire et tant pis si ce n’est pas fait ».
 
 
 
  8Les moyens sont les suivants :
Le Pari
Le Pari est le texte, rédigé et signé par l’équipe, dans laquelle celle-ci s’engage sur un projet et
ses objectifs (dans les grandes lignes – cela n’interdit pas de réorienter ensuite). Chaque
personne de l’équipe s’engage à progresser et  à mettre ses compétences et sa progression au
service de l’équipe et du projet. Cette phase où l'on décide du projet est une phase délicate. En
effet, elle peut faire émerger des conflits d'intérêts et / ou de personnes car chacun marque son
territoire et tente de trouver sa place.
Rôle du responsable
Il est impératif que le répondant accompagne et  guide l'équipe dans cette phase de prise de
décision, démarche qu'elle n'a, jusqu’à présent, pas eu l'habitude d'entreprendre.
Le responsable doit permettre aux Aînés de trouver ensemble une place dans le cadre à la fois
du projet et de l'équipe. Il doit veiller à  ce que chacun se positionne par rapport au projet
proposé. Il est préférable que les conflits et dissensions émergent à cette étape plutôt que plus
tard, lorsque le projet est déjà bien engagé. La mise en évidence d’un désaccord sera souvent
plus efficace que la construction d’un compromis boiteux dans lequel personne ne se retrouvera.
Le projet
Ce projet d’envergure se décompose en plusieurs étapes (Définir ses envies, clarifier le projet et
rédiger son Pari, rechercher un partenaire, faire un budget, faire la liste des tâches détaillées,
faire un échéancier, faire une grille d’activité, enrichir son projet, préparer son témoignage, faire
le bilan du projet…)
 
7 points essentiels
Le projet doit être cadré afin de répondre aux orientations du Mouvement : un projet aux Aînés
doit nécessairement contenir les 7 points suivant :
 
• Vivre en équipe scoute, c’est à dire :
-  respecter la Loi et promouvoir ses valeurs,
-  faire vivre le Pacte d’équipe,
-  respecter vos règles de vie,
-  continuer à prendre des responsabilités.
• S’ouvrir sur le monde et les gens qui nous entourent, découvrir et échanger.
• Se découvrir, grandir personnellement avec l’appui des autres.
• Agir au sein de la société.
• Cultiver l’esprit de service. 
• Cultiver la connaissance et le respect de la nature.
• S’entourer de partenaires adaptés.
 
Cette liste est impérative mais non exhaustive.
 
Thèmes proposés
Afin de vous aider, nous vous proposons de construire votre projet autour des 6 thèmes suivants :
 
• Sport et Santé
• Citoyenneté et Démocratie
• Art et Culture
• Fraternité et Solidarité
• Spiritualité
• Ecologie et Environnement
 
  9Le projet n’est pas forcement axé sur un seul thème. Il peut en effet en regrouper plusieurs.
Exemple : Une randonnée dans les Alpes (sport et santé) tout en passant quelques jours à
reboiser une parcelle de forêt de feuillus avec l’ONF (écologie et environnement, citoyenneté et
démocratie).
 
Le projet peut se prolonger de plusieurs façons possibles : l’action entreprise demande à être
poursuivie, par envie des Aînés, exigence de progression ou par nécessité. Le projet peut aussi
prévoir une deuxième phase d’accueil des partenaires, dans le cadre d’un camp à l’international,
par exemple. La durée de la 2e
 étape est liée aux actions poursuivies par l’équipe pour mener à
bien son ou ses Pari(s) ; elle prend fin avec le bilan,  qui envoie alors les Aînés dans des
démarches plus personnelles, au cours de la 3e
 étape.
Les activités d’équipe et de Croisée
Il est important de se déconnecter du projet, pour souffler un peu. Les activités de Croisée
permettront aux Aînés de pouvoir jouer, réfléchir et partager avec d’autres équipes. Des temps de
travail par étape peuvent être organisés.
Rôle du responsable
Veiller à ce que les Aînés ne s’épuisent pas sur le projet en aménageant des espaces de réflexion
et de détente.
Le service
Il peut être inclus dans le projet : par exemple, rénover bénévolement le balisage d’un sentier,
organiser un spectacle pour les enfants d’un hôpital. Il peut aussi être extérieur au projet et vécu
tout au long de l’année.
Fin de l’étape : le bilan
Que le projet soit réussi ou non il est important d’en faire le bilan qui marquera la fin de l’étape.
Il permettra aux Aînés de rebondir sur les analyses qui auront été faites.
Rôle du responsable
Le responsable aide l’équipe à mesurer le degré d’accomplissement du projet, notamment au
regard du Pacte et du Pari. Il amène l’équipe à mettre en évidence les choses à changer mais
aussi sa propre progression et celle de chacun, ainsi que des pistes pour la suite.
 
 
 
3 e
 étape : «  S’engager dans la société »
 
Durée indicative : de 4 mois à 1 an.
 
Les objectifs de cette étape sont :
 
• Relire son vécu et témoigner
• S’engager personnellement
 
Il ne suffit pas de réaliser un projet d’envergure. Cette expérience ne sera pleinement formatrice
que si l’on prend le temps de réfléchir à l’impact de ce projet sur soi et sur les autres (la
relecture), pour ensuite clarifier et retransmettre son vécu (le  témoignage). Une fois ces deux
moments-clé traversés, il est alors proposé à chaque Aîné de développer un projet personnel (le
compagnonnage). L’aspect individuel est important car  il permet à l’Aîné d’apprendre à faire
des choix qui lui sont propres et à les vivre, expérience indispensable pour sa vie d’adulte.
 
  10Rôle du responsable dans cette étape 
Il doit organiser, accompagner et favoriser la  réflexion collective à travers la vie d’équipe.
Encourager et suivre l’Aîné dans son engagement personnel.
 
Les moyens sont les suivants :
La relecture
Elle consiste à prendre du recul sur le vécu de son projet de 2ème étape, à en faire un bilan qui
favorise l’individualisation de l’expérience : « Qu’est-ce que le projet m’a apporté ? Qu’ai-je
appris ? Qu’est-ce que je souhaite continuer à développer ? ». Par ricochet, la relecture permet
aussi de relire et de faire le point sur sa vie, de prendre le temps de s’interroger sur ses choix et
sa route. Elle peut se faire sous différentes formes (marche de 3 jours, retraite, course
d’orientation, jeu, veillée sous les étoiles,…)
Le témoignage
C’est l’aspect du projet qui va lui donner toute sa dimension « ouverture » : il s’agit là non pas
de faire simplement une soirée diapo pour raconter le projet aux parents et amis, mais bien de le
mettre en perspective par rapport au Pacte, de toucher et d’enrichir un public choisi à l’avance
par ce témoignage. C’est retranscrire pour l’extérieur de l’équipe au plus juste des moments de
joie, de fierté mais aussi les moments de galères et de doutes voire de démotivation. 
Rôle du responsable
Il faut aider les Aînés à réfléchir à leur progression, et aux leçons qu’ils en tirent. Ne pas hésiter
à faire témoigner des Aînés dont le projet n’a pas abouti car ils ont plein de choses intéressantes
à dire et le message portera d’autant  plus que ce sont des jeunes qui parlent à des jeunes. Ne
pas hésiter à faire un bilan du témoignage avec les Aînés, il leur permettra de continuer à
approfondir leur relecture. Le responsable doit aussi inciter les Aînés à élargir leur champ de
vision, pour que le témoignage soit vraiment d’envergure et qu’il permette aux Aînés de passer
un vrai message, de montrer comment le Pacte et le projet réalisé ensemble ont changé leur
vision du monde 
Le compagnonnage
Après le projet, sa relecture et une phase de témoignage vécu avec l’équipe, chaque Aîné réalise
un chef d’œuvre exprimant des engagements davantage personnels, en partenariat avec une
personne ou un organisme extérieur aux EEUdF. Le rôle de l’équipe qui continue à se réunir, est
alors d’être un lieu d’écoute, de partage et d’enrichissement mutuel.
Le choix d’un lieu extérieur au Mouvement a été fait et réfléchi pour permettre à chacun de sortir
du cocon de l’équipe et du groupe local,  pour que les membres du Mouvement s’ouvrent
réellement sur l’extérieur et puissent y porter les valeurs de service et d’engagement qui nous
sont chères.
 
Exemple : S’engager pour 3 mois à la Croix Rouge et passer l’AFPS, rencontrer un photographe
professionnel puis faire une exposition photo sur son quartier. Animer des jeux spirituels pour les
enfants de l’école biblique…
Difficulté : si plusieurs Aînés veulent effectuer le même compagnonnage ?
Le responsable joue alors tout son rôle d’éducateur. A lui de déterminer où se trouve la
motivation. Les Aînés sont-ils encore dans le fusionnel de l’équipe, du super camp vécu
ensemble ? Alors peut-être faut-il envisager que la 2e
 étape soit prolongée par une suite au projet,
avant de passer à la suite.  La 3e
 étape n’est plus le lieu des compromis de l’équipe, elle
permet à chacun d’individualiser son parcours et ses choix.
Rôle du responsable
Accompagner chaque Aîné individuellement dans la définition et le suivi de son compagnonnage. 
  11Les activités d’équipe et de Croisée
A leur tour de faire vivre la Croisée avec l’aide des responsables, de participer à l’animation et à
l’accompagnement des Aînés de 1ère
 et 2e étape
 par leur témoignage et la prise en charge de
certaines actions.
Il est important aussi que les Aînés partagent leur vécu avec les Aînés de 1ère et 2ème étape. Les
activités de Croisée permettront aux Aînés de pouvoir jouer, réfléchir et partager avec d’autres
équipes. Des temps de travail par étapes peuvent être organisés.
Le service
L’idéal en 3e
 étape est que le service soit inclus dans le compagnonnage. Il peut aussi être mené
en équipe et fournir une occasion pour l’équipe de se retrouver.
Fin de l’étape : l’Envoi
Chaque équipe pourra bâtir selon son vécu et ses aspirations la cérémonie de son Envoi.
 
L’Envoi est un moment où l’équipe et l’Aîné sont là pour :
 
• Se remercier pour ce qu’ils ont vécu ensemble.
• Témoigner de ce que chacun a vécu.
• Remercier les différents partenaires qui les ont aidés.
• Fêter le chemin accompli.
• Annoncer ses prochains rêves et combats personnels.
 
Rôle du responsable
Accompagner chaque Aîné dans sa réflexion sur ses engagements futurs.
 
 
 
 
Petit lexique
™  BAU : Branche Aînée Unioniste. Terme général pour nommer la classe d’âge à laquelle on se réfère,
et non les jeunes eux-mêmes, comme c’est parfois le cas par erreur.
™  Equipe : groupe comprenant de 4 à 7 Aînés, filles et garçons.
™  Croisée : ensemble d’équipes géographiquement proches (groupe local, district ou région) comprenant
au moins 3 équipes (si possible d’étapes différentes).
™  Route : parcours individuel et collectif de chaque  Aîné  dans  la proposition scoute unioniste en
branche aînée.
™  Etapes : fractionnement de la Route en trois phases progressives et logiques.
™  Pacte : texte fondateur de l’équipe, qui exprime les valeurs auxquelles elle adhère.
™  Pari : accord qui lance le projet ; récapitule les ambitions communes et les engagements de chacun
™  Compagnonnage :  [Compagnon =  celui  qui n’est plus apprenti, et qui n’est pas encore maître.] Le
Compagnonnage est la réalisation d’un chef-d’œuvre exprimant les choix personnels forts d’un Aîné
(engagement sur des valeurs). Il résulte d’une élaboration en partenariat  avec  une  personne,
association ou organisme extérieur au Mouvement.
™  Envoi : cérémonie officielle qui marque la fin de la Route, et envoie chaque Aîné vers une autre route,
celle de sa vie d’adulte. Elle se vit en équipe, selon les modalités choisies ensemble.
 
  124. Une progression personnelle pour chaque Aîné
 
Elle est déployée sur 5 éléments :
• Dimension du corps (développement physique)
• Dimension de la personnalité (développement du caractère et développement affectif)
• Sens pratique (développement intellectuel : traitement de données, créativité, curiosité)
• Relation aux autres  (développement social)
• Dimension spirituelle (développement spirituel)
 
La progression personnelle est constituée de réflexions et d’actions. Elle ne trouve sens que dans
l’équilibre entre ces deux notions : réfléchir pour agir mais aussi agir intelligemment dans un but
fixé.
La réflexion
Cette réflexion est d’abord personnelle puis partagée avec le reste de l’équipe et de la Croisée.
Elle contient notamment la Promesse, la relecture et les moments spirituels. Elle contient aussi
d’autres activités qui peuvent prendre plusieurs formes :
• Une méditation personnelle (par exemple avec  l’aide d’un cahier strictement individuel
dans lequel l’Aîné consignera ses réflexions) puis un échange en équipe. Pour chaque
thème, on pourra commencer par réfléchir à  ce que l’on en sait, à la façon dont on le
vit/le voit, à la façon dont on aimerait le vivre/dont on aimerait qu’il influence ou non
notre vie.
• Des thèmes choisis en fonction des envies de l’équipe et de l’actualité qui permettront de
balayer à chaque fois plusieurs éléments.
• Des rencontres et des échanges faits au long  de la Route (intervenants extérieurs par
exemple)
L’action
Elle est constituée de différents éléments décrits précédemment et synthétisés dans le tableau
suivant :
 
  Lieu d’engagement  
Etape  Personnel  Equipe  Croisée  Intervenants extérieurs
 
1
Organiser des
Temps Passion
pour la Croisée ou
l’équipe
Vivre les Temps
Passion organisés par
les Aînés de 1ere
 étape
Vivre les temps
organisés par les
Aînés de 1ère
 et 3e
 
étape 
Partenaire des temps
passion
 
 
2
Faire des
réalisations au
service du projet.
Poste d’action
 
Le Projet
 
Vivre les temps
organisés par les
Aînés de 1ère
 et 3e
 
étape
Partenaire du projet
échanges
Formations
 
 
 
 
3
Témoignage
 
Compagnonnage
Chef d’œuvre
 
 
Témoignage
 
Partage d’expérience
de compagnonnage
Témoignage
 
Partage d’expérience
avec les Aînés des
autres étapes
 
Organiser des
animations pour la
Croisée
 
Témoignage
 
Association ou
partenaire du
compagnon
  13Les axes de progression personnelle : les 5 éléments
Sont proposés ici des axes de développement pour les Aînés, traduits et déclinés par des
formules à la première personne (italiques) pour faciliter l’appropriation
 
1. Dimension du corps (développement physique)
¾  Entretenir et développer son corps et le sens de l’effort
¾  Être bien dans son corps tout en respectant le sien et celui des autres (tabac, alcool…)
¾  Prendre conscience de sa sexualité : réfléchir à sa conception des relations et à ses limites physiques,
sanitaires et morales
¾  S’exprimer avec son corps : communiquer des valeurs, communiquer son identité
Je connais les limites et les possibilités de mon corps
J’accepte mon corps tel qu’il m’est donné
Je  traite  mon corps avec respect : postures, alimentation, sommeil, hygiène, dépendances (tabac,
alcool…)
Je reconnais et respecte l’intimité des autres
Je fais des efforts physiques avec plaisir
Je maîtrise ma force
Je suis persévérant dans mes efforts
Je réfléchis à ma conception de la sexualité et du couple : rapport avec mon partenaire,  engagement,
découverte de l’autre, respect mutuel, plaisir partagé…
Je connais les moyens de se protéger des Maladies Sexuellement Transmissibles
Je sais utiliser mon corps pour transmettre un message (valeurs, identité, sentiments, art…)
2. Dimension de la personnalité (développement du caractère, développement affectif)
¾  Reconnaître, accepter et partager ses émotions
¾  Chercher à faire vivre ses rêves avec enthousiasme et persévérance
¾  S’engager et assumer ses responsabilités
¾  Développer son esprit critique
J’accepte de ressentir des émotions
Je sais partager mes émotions
Je cherche à faire vivre mes rêves
J’agis avec enthousiasme et persévérance
Je vais au bout de mes engagements
Je prends des responsabilités ambitieuses
Je forge mes propres opinions sur la société, la politique, la culture
Je porte un regard critique sur ce qui m’entoure et j’agis en conséquence
3. Sens pratique (développement intellectuel : traitement de données, créativité, curiosité)
¾  Structurer son travail (organiser une réunion, élaborer un projet, établir des règles)
¾  Être débrouillard et créatif : capacité d’adaptation, vie dans la nature
¾  Transmettre, développer ses compétences et en apprendre de nouvelles
Je sais mener une réunion
Je sais répartir des tâches
Je prévois et j’utilise le matériel nécessaire à mon action
Je sais construire et respecter un échéancier
Je sais faire le bilan d’une action et l’exploiter pour le futur
Je sais construire un cadre de vie confortable dans la nature, tout en la respectant
Je m’adapte aux imprévus
Je développe ma créativité
J’utiliser les ressources à ma disposition en toute situation
Je transmets mes compétences
J’approfondis mes connaissances
Je m’oblige à progresser dans de nouveaux domaines
  144. Relations aux autres (développement social)
¾  Être capable de construire une relation équilibrée et harmonieuse dans le respect de l’autre
¾  Travailler et vivre en équipe
¾  Comprendre le monde qui nous entoure et en prendre soin
¾  Être acteur de la démocratie
¾  Savoir recevoir : réciprocité de la relation
Je sais reconnaître quand une relation est équilibrée (réciprocité, complémentarité, respect…)
Je construis des rapports humains harmonieux et fraternels
Je prends en compte l’avis des autres
Je respecte le cadre de travail fixé par l’équipe
J’identifie ma place dans un groupe
Je participe à la vie de groupe et je suis attentif à chacun (bien-être, rôle, reconnaissance…)
Je comprends le monde qui m’entoure et les conséquences de mes actes
J’agis à mon niveau pour développer le monde durablement
Je participe à la vie citoyenne (dans ma ville, mon quartier, au lycée…)
J’exerce mon droit de vote
Je reçois les critiques qui me sont faites, je fais l’effort de les comprendre
J’accepte de recevoir sans pouvoir donner en retour, j’accepte de donner sans rien attendre en retour
(dette symbolique)
5. Dimension spirituelle (développement spirituel)
¾  Construire sa foi et ses convictions puis en témoigner
¾  Faire des choix et donner des orientations à sa vie :  ce qu’on veut être et ne pas être, orientations
professionnelles
¾  Servir son prochain
¾  Être sensible à ce que l’on reçoit (vie, nature…) et savoir l’apprécier
Je lis la Bible
J’accepte d’être bousculé dans mes certitudes
Je témoigne de ma foi
Je confronte mes convictions avec celles des autres
Je partage mes doutes, mes questions et mes espérances
Je fais des choix importants pour ma vie
Je réfléchis à ce que je veux être et à ce que je ne veux pas être : valeurs, orientations professionnelles,
modes de vie, …
Je me mets au service des autres
Je suis sensible à ce que je reçois (vie, nature, …), je sais l’apprécier
  15
Comments